garde-magasin


garde-magasin

garde-magasin [ gard(ə)magazɛ̃ ] n. m.
• 1634; de 2. garde et magasin
1Employé chargé de garder un magasin ( magasinier).
2Milit. Sous-officier chargé de surveiller les magasins d'un corps de troupe. arg. garde-mite. Des gardes-magasins.

garde-magasin, gardes-magasin ou gardes-magasins nom masculin Militaire chargé de la surveillance des denrées ou matériels divers entreposés dans les magasins. ● garde-magasin, gardes-magasin ou gardes-magasins (synonymes) nom masculin Militaire chargé de la surveillance des denrées ou matériels divers...
Synonymes :

garde-magasin
n. m. Magasinier militaire. Des gardes-magasin(s).

⇒GARDE-MAGASIN, subst. masc.
A. — [Le subst. désigne une pers.]
1. Militaire responsable de la garde, de l'entretien de magasins de l'armée. Toutes les punitions aux gardes-magasins ne purent faire retrouver la mitrailleuse manquante (MAUROIS, Silences Bramble, 1918, p. 185).
2. Employé chargé de garder un magasin, un entrepôt. Le baron Hulot d'Ervy a envoyé dans la province d'Oran un de ses oncles pour tripoter sur les grains et sur les fourrages, en lui donnant pour complice un garde-magasin (BALZAC, Cous. Bette, 1847, p. 305).
B. — Pièce où l'on garde des marchandises. Une grande pièce délabrée qui avait un four, et qui servait maintenant de bûcher, de cellier, de garde-magasin (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 36).
Prononc. et Orth. : [()]. [] absent ds Pt ROB. et Lar. Lang. fr.; facultatif ds WARN. 1968. Sens A. Ds Ac. 1718-1798 puis 1932. En 1740 pas de trait d'union. Plur. ds Ac. 1932 : des gardes-magasin. Sens B. Ds Ac. 1932 : des gardes-magasins. Nous proposons pour A et B des garde-magasins. Étymol. et Hist. 1. 1634 « employé chargé de surveiller un arsenal » (DE BEAUREPAIRE, Dern. mél. hist. et archéol., 91n ds FEW t. 17, p. 519b); 2. 1670 « marchandise invendue » (MONTFLEURY, Gentilhomme de Beauce (sept. 1670), a.II, sc. 5 ds Fr. mod. t. 16, p. 293). 1 composé de garde2 et de magasin; 2 composé de garde (forme de garder) et de magasin. Fréq. abs. littér. : 11.

garde-magasin [gaʀd(ə)magazɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1634; de garde-, et magasin.
1 (1865). Employé chargé de garder un magasin. Magasinier.
2 Milit. Sous-officier chargé de surveiller les magasins d'un corps de troupe.Officier d'administration qui veille au matériel des dépôts d'artillerie et des arsenaux. argot Garde-magot, garde-mites.Plur. || Des gardes-magasins (garde est nom) ou des garde-magasins (garde est verbe).
3 (1670). Vx. Magasin, stock.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • garde-magasin — (gar de ma ga zin) s. m. 1°   Employé chargé de garder et surveiller les magasins. 2°   Se dit aussi, comme garde boutique, des marchandises qui se vendent difficilement.    Au plur. Des garde magasin ou magasins, ou, suivant Laveaux (voy. garde… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • magasin — [ magazɛ̃ ] n. m. • v. 1400; ar. makhâzin, plur. de makhzin « dépôt, bureau », par le provenç. ou l italien I ♦ 1 ♦ Lieu de dépôt de marchandises destinées à être conservées, vendues ou distribuées. ⇒ entrepôt, réserve, resserre. Mettre en… …   Encyclopédie Universelle

  • garde- — ⇒GARDE , élém. de compos. Premier élém. de compos.; issu du subst. garde, il forme des subst. gén. masc. désignant des pers. dont la fonction est de garder quelqu un ou quelque chose; issu d une forme du verbe garder, il forme des subst. masc.… …   Encyclopédie Universelle

  • garde-mite — [ gardəmit ] n. m. VAR. garde mites • 1909; de 2. garde et mite; d apr. garde magasin ♦ Arg. milit. ⇒ garde magasin. Des gardes mites. garde mite ou garde mites [gaʀdəmit] n. m …   Encyclopédie Universelle

  • garde-mites — garde mite [ gardəmit ] n. m. VAR. garde mites • 1909; de 2. garde et mite; d apr. garde magasin ♦ Arg. milit. ⇒ garde magasin. Des gardes mites. garde mite ou garde mites [gaʀdəmit] n. m …   Encyclopédie Universelle

  • garde — 1. (gar d ) s. f. 1°   Action de garder, de conserver, de défendre quelqu un ou quelque chose, de surveiller quelqu un ou quelque chose. Avoir la garde d une bibliothèque, d un magasin. Il faut une garnison de trois mille hommes pour la garde de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • garde-magot — [gaʀd(ə)mago] n. m. ÉTYM. XXe; de garde , et argot mago, apocope de magasin; jeu de mots avec magot. ❖ ♦ Argot. Garde magasin (2.). Plur. || Des gardes magots ou des garde magots. 0 On m affecta au magasin d habillement, dans un ancien entrepôt… …   Encyclopédie Universelle

  • MAGASIN — n. m. établissement de commerce plus ou moins considérable, où l’on vend certaines marchandises, soit en gros, soit en détail. Magasin de nouveautés. Magasin d’antiquités. Les grands magasins. Il tient un magasin très bien achalandé. Employé de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • MAGASIN — s. m. Lieu où l on garde, où l on serre un amas de marchandises. On a construit de grands magasins. J ai loué cette maison pour en faire un magasin. Avoir des marchandises en magasin.   Il se dit également d Un établissement de commerce plus ou… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GARDE — s. m. Gardien, surveillant, conservateur. Quand il est immédiatement suivi du nom qui désigne la chose donnée en garde, on le joint à ce nom par un tiret. Garde des archives. Garde du trésor royal. Garde de la bibliothèque du roi. Garde des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)